La surcompensation.

Reculer pour mieux sauter.

Votre coach sportif à domicile de Troyes vous donne quelques pistes et indications. Ici, je vous  vous explique les grands principes de la progression. Aujourd' hui la surcompensation.

Ce concept est central dans une démarche  vers la compétition et représente le coeur des interrogations à résoudre pour permettre la production d' une performance optimale.

La surcompensation peut se définr comme une adaptation physologique en réponse à un stress, une fatigue musculaire permettant de faire face à une sollicitation de même nature et de même intensité.

En d' autres termes, le corps face à une sollicitation( un entraînement) va se retrouver en fatigue. Cette état de fatigue ne correspond pas à une normalité physiologique et constitue un stress.

Ce stress va induire une réponse physiologue du corps visant à augmenter les niveaux pour pouvoir répondre de manière "aisée" à un nouveau stress  de ce type et de cette intensité.

Concrètement, face à la fatigue, le corps modifie ses niveaux de base pour devenir plus fort et ainsi s' adaptaer à la charge musculaire qui lui est demandée. C' est ce qu' on appelle le progrès.

Mais attention car ce principe, bien que fondateur du progrès est en fait bien difficile à appréhender et constitue toute la " science" de votre coach ou préparateur physique.

Car si la charge d 'entraînement est trop importante, le corps va avoir beaucoup de mal à répondre et au final le gain ne sera pas significatif car la période de repos entre deux entraînements sera trop longue pour pouvoir enchaîner.

Au final, vous allez sacrifier la régularité des sollicitations et ne rien gagner. Prenez l' exemple de celui qui s' entraîne une fois par semaine; Certes son niveau ne baisse pas mais la progression est d' une lenteur absolue voire inéxistante.( Sauf pour les grands débutants)

 

Surc

Dans le cas optimal, le niveau augmente sans cesse. Il faut comprendre que la théorie est simpliste mais que la réalité peut révéler quelques surprises si on ne porte pas une attention particulière à l' organisation des séances et des repos.

Ainsi, dans le cas où les séances seraient trop difficiles ou trop répétées, pire, les deux à la fois, c'est le sur-entraînemnt qui vous guette.

Il est malgré tout possible, à un niveau avancer de mettre des cycles de fatigue assez longs qui permettront d' avoir en réponse des progrès, ou une sensation de force très appréciable. Les athlètes passent leur temps à jouer avec le feu en vsant la surcompensation maximale le jour de la course...et parfois passent totalement à côté!

 

 

 

pour toutes questions, contactez votre coach triatlhon et course à pied A3coaching.net( coach à domicile sur Troyes et environs)